Skip to content

Une bonne préparation pour l’hiver

Déjà l’automne!

Et oui, nous en sommes déjà à penser à la fermeture des terrains pour la saison hivernale. C’est le temps de commencer à planter les bulbes, on commence à diviser les vivaces et on rangera sous peu nos parasols et chaises longues.

La préparation des arbres pour l’hiver ne doit pas être négligée. Certains auront besoin de protection telle que les spirales ou les treillis métalliques pour les troncs, d’autres auront besoin d’une protection un peu plus robuste. Privilégiez les clôtures à neige, elles sont solides et aérées et sont souvent utilisées pour protéger les conifères. Combinez-les à un géotextile spécifiquement conçus pour les protections hivernales et le tour est joué!

Certains auront aussi besoin d’une petite taille, comme les Hydrangées par exemple, qu’ils soient sur tige ou sous forme arbustive. Attention cependant à bien respecter les consignes pour la taille puisque chaque famille (arborescens, paniculata ou macropylla) ne nécessite pas la même intervention. Attendez à l’annonce de la première neige pour tailler environ le tiers des branches (paniculata et arborescens).

Un point à ne pas négligé à l’arrivé de l’automne, est l’arrosage. Celui-ci est primordial pour éviter un choc hydrique aux arbres, ce qui peut entraîner la perte de ceux-ci. Veillez à toujours garder un œil sur l’humidité de votre sol, même pour les arbres déjà bien établis.

Comme les conifères n’entrent pas en dormance durant l’hiver, qu’ils poursuivent leur croissance et leur évapotranspiration,  ils auront besoin d’un maximum d’eau avant les premiers gels. La perte d’eau se fait par évaporation pour les parties exposées aux grands vents ou aux variations de températures, ce qui peut entraîner le rougissement des branches et la perte importante d’aiguilles. Dame Nature faisant bien les choses, les pluies automnales favorisent une meilleure réserve d’eau pour l’hiver, vous pouvez cependant lui donner un petit coup de main si l’automne s’annonce sec.

Avouez que vous ne verrez plus le mois de novembre comme triste et sans vie. Au contraire, c’est là que tout se joue pour le printemps suivant.

Scroll To Top